Laura chez les Kiwis !

La grande aventure commence ! Voyage à travers les paysages enchanteurs de la Nouvelle-Zélande, terre d'accueil des hobbits et autres créatures velues ! Le sac à dos vissé sur mes épaules et la tête pleine de rêves, je vous invite à me suivre dans mes pérégrinations ! Let the trip begin !

Itinéraire d'un voyage à l'autre bout du monde

Publié dans JANUARY

 

NORTH ISLAND

 

 

16 - 20 novembre : Auckland (Backpacker hostel on Queen Street)

 

20 novembre – 27 décembre : Albany (Kawai PuraPura woofing)

 

27 décembre – 5 janvier : Matakana (housekeeping - Natalie and Patrick)

 

5 janvier – 1er février : Waihi Beach (Donna and David-Sleeping Dragon)

 

1 - 22  février : Waihi (housekeeping - Paula and Dereck)

 

22 - 25 février : Wellington (Backpackers)

 

SOUTH ISLAND

 

 

25 février - 28 février : Picton (Backpackers)

 

28 février - 12 mars : Arapawa Island  - Marlborough Sounds

(Antonia and Mike)

 

12 - 13 mars : Picton (backpackers)

 

13 - 14 mars : Nelson (backpackers)

 

14 - 15 mars : Arthur's Pass (backpackers)

 

15 - 16 mars : Christchurch (backpackers)

 

16 - 25 mars : Amberley - Canterbury

 

25- 26 mars : Christchurch (backpackers)

 

26 - 28 mars : Arthur's Pass (Hiking/Camping)

 

29 - 15 avril : Punakaiki (Te Nikau Resort)

 

15 - 24 avril : Queenstown (backpackers)

 

 

BACK TO THE NORTH

 

 

24 - 27 avril : Auckland (backpackers)

 

28 avril : B R U S S E L S  !!!

 

 

Cheers !

 

 



Publié à 21:02, le 11/04/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

SURFING BABY !

Publié dans JANUARY

Une des choses que je voulais absolument faire lors de mon passage à Waihi Beach était SURFER. N'ayant jamais surfé auparavant, j'ai eu la chance d'avoir les conseils avisés de Christine, la woofeuse taïwanaise, qui a prit le temps de me montrer les postures à adopter avant de se jeter dans le grand bain ! Et quel bain ! Je pense avoir passé beaucoup plus de temps sous l'eau que sur ma planche de surf mais l'expérience fût très amusante...jusqu'à l'arrivée de nos amis les requins qui décidèrent à notre place la fin de l'entrainement pour la journée !

Petite frayeur mais grande première !

 



Publié à 12:59, le 30/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

OPERATION MOSAÏQUE !

Publié dans JANUARY

 Une des grandes découvertes durant mon séjour au Sleeping Dragon fût sans conteste la mosaïque. Dès mon arrivée, Donna m'a initiée à cet art très particulier et m'en a appris les rudiments.

 

 Dans l'ensemble, j'ai vraiment apprécié réaliser ma mosaïque. J'ai choisi mon tatouage maori comme shéma principal. Il m'aura fallu environ une semaine pour mener à bien ce projet, et je dois dire qu'il faut beaucoup de patience pour obtenir de bons résultats. Mais je ne regrette pas de m'être risquée à cet art et je recommande à chacun de tenter l'expérience !

 

 

 Si jamais il vous prend l'envie de vous y mettre vous aussi, voici comment créer, étape par étape, votre propre mosaïque :

- Imaginez un dessin et faites en un croky.

- Choisissez les couleurs de verres que vous aller utiliser (si possible, utilisez toujours un petit peu de miroirs dans votre background).

- Façonnez votre planche de travail. Celle-ci peut être ronde ou carrée et doit impérativement être polie avant usage.

- Dessinez au crayon votre dessin sur la planche de travail.

- Entamez la mosaïque proprement dite et disposez les bouts de verres (préalablement brisés) afin de réaliser les contours de votre dessin. Remplissez ensuite l'intérieur de votre dessin.

- Vérifiez qu'il y a l'espace de la pointe d'un cure-dent entre chaque tesson de verre.

- Vous pouvez maintenant passer à la partie qui requiert le plus de patience. Il va vous falloir coller un par un les morceaux de verres. Veillez à ce qu'ils soient bien collés à votre planche pour ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite.

- Laissez reposer pendant une nuit.

- Retournez votre planche afin de vous assurer que chacun des tessons adhère correctement à la planche.

- Si tout est proprement collé, préparez le ciment joint (noire ou blanc) en le mélangeant avec un peu d'eau de façon à obtenir une pâte dont la consistance est similaire à celle du beurre de cacahuète.

- Tartinez généreusement votre mosaïque de cette pâte et veillez à ce qu'elle se répartisse correctement partout et qu'elle touche la base de votre planche.

- Laissez reposer 48 heures.

- Nettoyez, à l'aide d'un chiffon mouillé, les verres de votre mosaïque.

 

ENJOY YOUR MOSAÏC !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 11:07, le 30/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

(VERY) HOT BIKRAM YOGA

Publié dans JANUARY

Imaginez-vous dans un pièce chauffée à 50°. Vous avez du mal à respirer. Vous avez du mal à bouger. Bref. Vous avez du mal !

Maintenant imaginez-vous avoir un cours de yoga de 90 minutes dans cette pièce. Oui, je vous confirme c'est pas évident !

 

http://healthxwellness.com/spiritual-life/yoga/bikram-yoga-poses-health-wellness/

Mais qu'est ce qu'on se sent bien après ces 90 minutes. J'ai découvert le Hot BIkram Yoga alors que j'étais à Albany pour 5 semaines. J'ai décidé de prendre un abonnement de 10 cours pour commencer. Et je n'ai pas regretté ! Je dois bien avouer que lors de mon premier cours j'ai cru que j'allais littéralement mourir de chaud et j'ai bien failli m'étouffer plusieurs fois avec ma propre sueur. Je n'ai d'ailleurs jamais autant transpiré de toute ma vie. Quand vous faites des efforts intenses dans une pièce chauffée à 50° pendant 90 minutes vous imaginez bien les litres de transpiration que vous produisez ...

Après les 10 cours de yoga j'ai continué à m'entrainer régulièrement, mais cette fois sur la pelouse en face de ma chambre...à l'ombre ! Et je dois dire que finalement la chaleur avait un énorme avantage : elle permet aux articulations de faire les mouvements de yoga beaucoup plus facilement.

 

 A mon arrivée à Waihi Beach j'ai voulu profiter du magnifique Art Studio à ma disponibilité pour faire du yoga. J'ai aussi tenté d'apprendre quelques "yoga postures" aux deux autres woofeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 11:20, le 24/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

MEDITATION PATH

Publié dans JANUARY

 

 

Mon premier projet au sein du Sleeping Dragon fut de créer un sentier de méditation. Au programme : des heures de jardinage et un peu d'inspiration artistique pour créer un endroit zen propice à la méditation. Le premier sentier a remporté un franc succès et Donna m'a demandé d'en créer un autre, plus grand, juste en face de sa veranda. Avant d'entamer la transformation, l'endroit ressemblait à une jungle informe, remplie de mauvaises herbes et de racines. Après 3 jours de dure labeur, je suis fière de pouvoir dire que le deuxième sentier est fin prêt à être utlisé et je suis plutôt satisfaite du résultat !

 

Project 1 : COMPLETED !

Project 2 : COMPLETED

Next project MOSAÏC !

 

 

First Meditation Path 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Second Meditation path

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 10:37, le 16/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

JADE STONE & PAUA SHELL

Publié dans JANUARY

 

La Nouvelle-Zélande possède quelques matériaux uniques au monde. Je suis tous les jours un peu plus impressionnée par toute la beauté que ces terres ont à offrir et j'essaie comme je peux de m'immerger dans la culture maori. C'est pourquoi j'ai décidé consacrer quelques lignes à la présentation de la pierre de Jade,  fameuse pierre verte, et de la Paua shell, mystérieux coquillage néo-zélandais.

 

JADE STONE

 

Autrement nommée Pounamu par les Maoris, la pierre de Jade est particulièrement abondante en Nouvelle-Zélande. Dès leur arrivée sur le sol kiwi, les Maoris se sont pris d'adoration pour cette pierre verte et en ont rapidement trouvé de multiples usages. Ainsi, ils utilisèrent la pierre pour leurs forger leurs outils et leurs armes, mais également comme monnaie d'échange dans le domaine du commerce. La Pounamu est profondément ancrée dans la culture et la tradition maori, et son influence dans la vie quotidienne est encore présente aujourd'hui. Elle orne toujours le torse de nombreux Maoris, très attachés à ce bijou.

Appréciée pour sa couleur et sa texture, la pierre de jade aurait, pour celui qui la porte autour du cou, des effets bénéfiques. Selon les légendes maoris, elle fournirait chance et protection à son possesseur.

 

Alors que j'étais de passage dans la ville de Tauranga, non loin du célèbre Mont Manganui, j'ai été attirée par une petite boutique de bijou, au détour d'une ruelle. J'y ai dégoté un collier orné d'une petite pierre de jade et j'ai ainsi, moi aussi, succombé à la fameuse pierre verte.

 

Hope I'll be lucky !

 

 

 

PAUA SHELL

 

Le Paua shell est considéré comme le plus beau coquillage au monde. On le trouve uniquement dans les côtes néo-zélandaises de l'Ile du Sud, dans les eaux froides et profondes. C'est la basse température de l'eau et la très grande profondeur des fonds marins qui confèrent à ce coquillage toute sa beauté si particulière. Depuis toujours, les Maoris vénèrent le Paua et lui attribue des pouvoirs mystiques. Aujourd'hui, il est principalement utilisé pour orner les bijoux et on le retrouve dans preque tous les magazins de bijoux des Iles néo-zélandaises.

 

Alors que je me baladais à Tauranga, contente d'avoir trouvé un collier orné d'une pierre de jade, j'ai continué ma découverte des lieux et je suis tombée nez-à-nez avec un petit magasin de bijoux. J'ai fais la connaissance de la propriétaire, qui m'a longuement expliqué qu'elle travaillait en collaboration avec une artisan de Christchurch (dans l'Ile du Sud). Cette artiste, spécialisée dans la création de bague, lui avait récemment fourni quelques unes de ses créations. Chaque pièce est unique, travaillée à la main avec beaucoup de patience et possède un fragment de paua. J'ai aimé l'idée de la pièce unique et ayant entendu parler de l'histoire de la paua dans la culture maori, j'ai sauté sur l'occasion et je me suis offert une de ces créations.

Tout comme la pierre de Jade, la Paua est supposée porter chance.

Feeling closer and closer to the land.

 

 

 



Publié à 18:25, le 15/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

WAIHI BEACH, the path to zen attitude

Publié dans JANUARY

Après deux mois de pérégrinations à travers le pays des hobbits me voilà arrivée à Waihi Beach !

Le "Nakedbus" (non, on est pas tous à poils dans ce bus) me dépose en ville et je suis accueillie par Donna, ma nouvelle hôte, et Stephanie (allemande : chocking), l'autre woofeur de la propriété. A peine les fesses posées sur le siège avant de la voiture que la visite guidée de la ville commence ! Le moins qu'on puisse dire, c'est que Donna sait de quoi elle parle ! J'ai droit à l'historique complet de Waihi Beach. A la base je trouvais l'idée vraiment sympa, mais au bout d'un moment, elle a commencé à me donner les prix de chaque villa devant laquelle on passait et je dois bien avouer que j'ai un peu laché l'affaire. La fatigue, l'accent (très) prononcé de Donna, et la chaleur sont venus à bout de mon enthousiasme pour l'immobilier. Et ce n'est pas comme si j'avais de l'argent à investir dans une maison ici... Mais bon, chacun son délire !

 Après la visite guidée, les choses sérieuses commencent : dégustation de glaces ! Depuis que je suis arrivée dans cette ville, les 3/4 des passants que je croise ont un cornet à la main et lèchent goulument leur délicieuse crème. La spécialité en Nouvelle-Zélande c'est le hockey pockey, une glace à la vanille avec des petits bouts de sucre caramélisés. Assez basique comme principe mais c'est vraiment très bon ! Un autre goût que j'aime particulièrement (au risque de passer pour une boulimique accro aux glaces) est la glace cookies and cream. L'influence anglaise est très présente dans la gastronomie néo-zélandaise. Un des plats à tester absolument est la fameuse mince and cheese pie (tartelette fourrée avec de la viande et du fromage). C'est le premier plat typique kiwi que j'ai eu la chance de déguster à Piha, quelques jours après mon arrivée à Auckland, et c'était un véritable délice ! Hormis les specials kiwi pies (mince, mince and cheese, cheese, and much more), les glaces et l'incontournable fish and chips (British), j'ai également découvert les kumara. Ces pommes de terres cultivées en Nouvelle-Zélande, mais aussi au Japon et dans certaines îles du Pacifique, ont un goût bien particulier. En tant que représentante de la Belgique sur le sol kiwi, il me fallait absolument tester les kumara chips (comprenez, les frites kumara). Avant de refermer la paranthèse gastronomique, il faut que je vous parle du café. En Nouvelle-Zélande, le café est une seconde religion. Tous les pretextes sont bons pour une pause café ! Accros à la caféine, les kiwis peuvent se vanter de savoir moudre le grain. Pour 5 dollards, vous pouvez déguster un excellent flat white, cappucino, ou my favorite, le chai latte. Et avec en prime, une touche artistique !

Revenons à nos moutons (qui sont plus nombreux que les habitants du pays) !

Après une longue balade, nous voilà enfin arrivés à la résidence de Donna et David : the Sleeping Dragon. Cette superbe villa trône fièrement en haut d'une des collines de Waihi Beach et est à 1 heure de marche du centre de la ville. J'aurai mon quota de sport par semaine. A peine arrivée, je fais la connaissance de Jessie et Frankie, les deux chiens de la famille, visiblement très excités de voir une nouvelle personne dans leur demeure.

Surprise, j'ai droit à ma propre chambre avec un King bed et une salle de bain.

Au Sleeping Dragon, la créativité est exacerbée. Donna nous montre son art studio qui regorge de matières premières à exploiter. Son passe-temps favori : la création de mosaïques. Je décide de me lancer à la découverte de cette nouvelle forme d'art et j'imagine déjà un dessin pour ma future mosaïque. C'est donc dans une atmosphère créative et détendue que je passe mes premiers jours au sein de cette résidence pas comme les autres.

 

 Donna, fan de comics et de séries en tout genre, geek par excellence, est ... originale ! Et c'est un euphémisme. Je ne jamais sur quel pied danser avec elle, et ses sautes d'humeur sont assez courantes. Mais je m'en accomode. La seule chose qu'elle interdit ici c'est l'utilisation de skype. Hahaha. C'est mignon mais je n'arrêterai pas d'utiliser skype pour autant. J'ai alors l'âme d'un agent secret qui a peur d'être découverte quand je skype la soir avant d'aller me coucher.

David, en contrepartie, est vraiment cool. Il a beaucoup d'humour et essaie de tempérer les crises de nerfs régulières de Donna. C'est la zen attitude incarnée et il apporte beaucoup de sérénité au foyer.

 

 

 Good balance I would say.



Publié à 20:28, le 14/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :

There is no way to happiness. Happiness is the way.

Publié dans JANUARY

CHANGE IS GOOD.

 

 

 

AVRIL 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JANVIER 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOVEMBRE 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 12:30, le 14/01/2013, Nouvelle-Zélande
Mots clefs :



Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

La carte des lieux visités



Derniers articles
- Itinéraire d'un voyage à l'autre bout du monde
- PUNAKAIKI : Te Nikau Resort
- MAORI FLAX ARTCRAFT ou comment tuer l'ennui à Punakaiki
- CHRISTCHURCH - AMBERLEY and the vegetable farm
- ARTHUR'S PASS : Pushing up my boundries

Rubriques
- APRIL
- DECEMBER
- FEBRUARY
- JANUARY
- MARCH
- NOVEMBER
- OCTOBER

Sites favoris

Mes amis